Projet culturel autour de l’exposition de Moussa Sarr à l’Être Lieu et au Musée des Beaux-Arts d’Arras

dimanche 4 janvier 2015
par  Mr Bailly
popularité : 9%

JPEG - 116.5 ko

L’idée germa en juillet 2014. Nous avons aussitôt répondu avec enthousiasme à l’invitation lancée par l’équipe de programmation artistique de l’Être Lieu. Une collaboration, un parrainage, peu importe le cadre et sa dénomination, nous étions ravis d’être associés à un projet culturel artistique autour du travail plastique et de la démarche de Moussa Sarr, artiste contemporain émergent, atypique, dont les préoccupations, les propositions esthétiques, entraient en phase avec les programmes disciplinaires du Collège. C’est précisément une classe de 5ème qui se vit proposer de travailler autour d’un projet de réalisation, prenant sa source dans les nombreuses pistes de réflexion qu’offre la production riche et variée de Moussa Sarr à laquelle les élèves ont assez rapidement adhéré. Il s’agissait alors de définir un axe, celui d’une thématique liée à La Métamorphose, puis un espace de travail, celui de la bi dimensionnalité, de la représentation graphique et de l’animation image par image, et enfin un cadre esthétique, imposant le trait noir sur fond blanc.

La Métamorphose, sous bien de ses aspects, questionne le rapport entre la réalité et la fiction, entre l’idéalisation et sa représentation, elle interroge nos certitudes et bouscule nos craintes. A ces questions, les élèves proposent en guise de réponses, des visions subjectives, ludiques, insolites, poétiques, qui expérimentent la Métamorphose comme le passage d’un état à un autre. C’est l’animation image par image qui est alors apparue comme le meilleur, le plus adaptable moyen technique pour traduire au mieux cette succession d’états. Chaque élève réalise alors son propre chemin, son propre film, prenant en compte toute la dimension technique, théorique ou conceptuelle d’une telle réalisation.

Les résultats seront visibles lors d’une restitution à l’Être Lieu, en parallèle, en résonnance à l’exposition de Moussa Sarr.

Christian Bailly, professeur d’arts plastiques et Olivier Becquet, professeur d’histoire au Collège Adam de la Halle à Achicourt.

***************

Article de la Voix Du Nord du 21/12/2014 : http://www.lavoixdunord.fr/region/m...
JPEG - 121 ko