Une rencontre avec l’art contemporain

vendredi 6 février 2015
par  Mr Bailly
popularité : 8%

Jeudi 5 février 2015, les élèves de la classe de 5ème Mozart, accompagnés de leurs professeurs, Monsieur Bailly et Monsieur Becquet, se sont rendus à l’Être Lieu, le centre culturel de la Cité Scolaire Carnot-Gambetta à Arras. Cette visite pédagogique et culturelle clôturait un projet mené depuis octobre 2014 par la classe autour du concept de "métamorphose", en résonnance avec l’exposition de Moussa Sarr, jeune étoile montante de l’art contemporain français en résidence à l’Être Lieu et au Musée d’Arras fin 2014. L’exposition présentait non seulement quelques vidéos emblématiques de l’artiste, mais également une installation créée en résidence, ainsi que des productions artistiques d’artistes intervenants, d’étudiants post-bac, de lycéens optionnaires en arts plastiques, des collégiens d’Adam de la Halle et de scolaires du primaire. A la manière d’un festival, l’Être Lieu réunissait donc un vaste panel de créations riches et variées (des peintures, sculptures, installations, de la photographie, des films d’animation, mais également ouverts au public, des concerts, des débats et conférences), autour de la thématique "les métamorphoses".

Animée par des médiateurs stagiaires, la visite a captivé les élèves, qui avec l’élan de leur curiosité intellectuelle, ont questionné leur animateur et répondu à leur tour avec enthousiasme aux sollicitations. L’œuvre de Moussa Sarr les interpelle, elle leur permet de se questionner grâce à la démarche de l’artiste qui avec humour, parvient à dénoncer les stéréotypes raciaux.

Très fiers de revoir leur production, cette fois-ci exposée et valorisée au sein d’une exposition d’art contemporain, les élèves ont également pu prendre la mesure du travail accompli, du résultat obtenu, salué à ce titre par l’équipe de l’Être Lieu et ses différents publics. Les 20 mini-films d’animation en "morphing" (ou morphose : transformation d’un dessin initial en un dessin final par succession fluide de dessins intermédiaires) sont en effet une réponse visuelle d’une grande force au thème de la métamorphose. Ce travail sera également présenté lors de la 1/2 journée portes ouvertes du Collège Adam de la Halle, fin mars 2015.

La métamorphose, c’est aussi l’interaction entre l’œuvre et son public. Pour cela, Moussa Sarr a réalisé une performance qui évolue avec le public. Sur le sol, des milliers de photocopies de son visage, des poubelles de recyclage et une consigne : jouer, faire bouger le tout, transformer le lieu en transformant l’œuvre. Les élèves ont eu quelques minutes pour eux aussi interagir et métamorphoser de manière très ludique l’installation : courir, jeter, déplacer, froisser, ...

Pour terminer, un questionnaire de visite a été proposé à la classe qui a répondu avec sérieux, faisant remonter des impressions, des réponses et leur interprétation des œuvres, démontrant ainsi leur intérêt pour l’œuvre de Moussa Sarr et la compréhension de sa démarche.

En guise de conclusion à cette belle rencontre avec l’œuvre d’art contemporain, on ne peut que citer la plus spontanée et enthousiaste des impressions entendues : "L’art contemporain c’est fun !".

JPEG - 1.6 Mo JPEG - 1.1 Mo JPEG - 2 Mo JPEG - 1.9 Mo JPEG - 1.5 Mo